Membres


Enseignants – chercheurs

Christian Bonah (professeur)

Christian Bonah est médecin et historien, président du DHVS. Il travaille notamment sur l’histoire de la physiologie au XIXe siècle, l’histoire de la formation médicale en France et en Allemagne, l’histoire de la vaccination par le BCG, l’histoire de l’expérimentation humaine en France au XXe siècle, l’histoire des thérapeutiques et l’histoire des films médicaux. Il est responsable de la mise en place et de la coordination des enseignements d’histoire et de philosophie des sciences de la vie et de la santé dans les Facultés de médecine, de pharmacie et des sciences de la vie à l’Université de Strasbourg. Il a été nommé Fellow de l’Institut d’Etudes Avancées de l’UDS (USIAS) pour la période 2013-2015. Il a été président du Collège des enseignants des Sciences humaines et sociales en faculté de médecine (CoSHSem) de 2008 à 2011 et depuis membre du bureau du collège. Il est membre du groupe de travail SHS-santé de l’Alliance Athena (CPU-CNRS).

E-mail : bonah(a)unistra.fr

http://sage.unistra.fr/membres/enseignants-chercheurs/bonah-christian/

Télécharger le CV de Christian BONAH (au format PDF)


Anne Rasmussen (professeur)

** en 2018, Anne a été nommé directrice d'études de l'EHESS à Paris.

Anne Rasmussen est historienne. Ses recherches relèvent de l’histoire sociale et culturelle de la médecine et de la santé publique aux XIXe et XXe siècles. Ses travaux actuels portent sur les relations entre maladies infectieuses, politiques de santé publique et guerre, sur l’histoire des épidémies au XXe siècle (typhus, typhoïde, grippe) et sur l’histoire des agents thérapeutiques. Elle est membre du Comité directeur du centre international de recherches de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne, qui a coordonné en 2014 la publication de la Cambridge History of the First World War (Cambridge University Press et Fayard), et membre du Conseil scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Télécharger le CV de Anne RASMUSSEN (au format PDF)


Marion Thomas (maître de conférences)

Marion Thomas est ingénieur agronome de formation et docteur en histoire des sciences de l’université de Manchester. Ses recherches relèvent de l’histoire sociale et culturelle des sciences du vivant aux XIXe et XXe siècles. Elle a travaillé sur l’histoire du comportement animal, en particulier sur l’histoire de l’intelligence animale, de l’instinct maternel animal et des sociétés animales. Entre 2013 et 2016, elle a coordonné un projet ANR-DFG portant sur l'histoire de l'émergence et de la réception de la théorie cellulaire en France et en Allemagne au XIXe siècle. Depuis septembre 2017, elle a commencé un nouveau projet intitulé « Construction et internationalisation des savoirs simiens en contexte colonial : l’Institut Pasteur de Guinée plaque tournante des expérimentations sur les singes (1922-1958) ».

E-mail : marion.thomas(a)unistra.fr

http://sage.unistra.fr/membres/enseignants-chercheurs/thomas-marion/

Télécharger le CV de Marion THOMAS (au format PDF)


Marianna Scarfone (maître de conférences)

Marianna Scarfone est historienne et archiviste. Ses travaux portent sur l’histoire de la psychiatrie et de la santé mentale aux XIXe et XXe siècles. Elle s’intéresse à la psychiatrie en milieu colonial, aux relations entre sciences médicales et impérialisme, mais également à l’usage de l’image et de la photographie en psychiatrie, aux fonctions de l’écriture au sein des cliniques et des hôpitaux psychiatriques ainsi qu’à l’évolution du rapport soignant-soigné.

E-mail : mscarfone(a)unistra.fr

http://sage.unistra.fr/membres/enseignants-chercheurs/scarfone-marianna/

Télécharger le CV de Marianna SCARFONE (au format PDF)


Nils Kessel (maître de conférences)

Nils Kessel est historien de la médecine et de la santé. Spécialisé dans la socio-histoire du médicament, il s’intéresse aux usages médicaux et non-médicaux de ces objets considérés souvent comme des "biens pas comme les autres". Ses recherches portent sur la gestion des risques médicamenteux, la production de savoirs sur les usages, la construction de catégories de maladies et sur les stratégies politiques, scientifiques et commerciales des acteurs du médicament.
Ses projets actuels portent sur les risques liés à l’usage d’opioïdes (avec David Herzberg, SUNY at Buffalo) ainsi que sur les résidus de médicaments dans la sphère aquatique.

E-mail : nkessel(a)unistra.fr

https://sage.unistra.fr/membres/enseignants-chercheurs/kessel-nils/

Télécharger le CV de Nils Kessel (au format PDF)


Guillaume Linte (ATER)

Guillaume Linte est attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Strasbourg. Il prépare une thèse à l’Université Paris-Est (Créteil) et au Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC) sur le sujet "Médecine et santé des voyageurs transocéaniques français à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle)". Ses travaux portent sur l’histoire de l’hygiène navale et de la médecine des voyages, ainsi que sur la question de l’altérité dans le discours médical et la littérature viatique européenne.

Au sein de l’Université de Strasbourg, Guillaume Linte intervient dans différents enseignements : "Culture scientifique et technique", "Histoire des sciences de la vie et de la psychologie de l'enfant", "Histoire des sciences II", ainsi que dans le module de sciences humaines et sociales de PACES.

E-mail : linte(a)unistra.fr

Télécharger le CV de Guillaume Linte (au format PDF)


Nils Graber (ATER)

De formation en philosophie et sciences sociales, Nils Graber réalise une thèse en anthropologie au CERMES 3 (EHESS, Paris) portant sur l'innovation pharmaceutique à Cuba, en considérant les traitements du cancer. Associant une approche sociohistorique à une ethnographie clinique, sa recherche explore les enjeux épistémiques, éthiques et politiques de la recherche contre le cancer à Cuba afin de contribuer à une anthropologie de la globalisation de la santé et de l'industrie pharmaceutique.
Nils Graber est actuellement ATER à la faculté de médecine de Strasbourg et contribue aux enseignements suivants : "L'innovation pharmaceutique en perspective historique : sciences, technologies et sociétés", "Culture scientifique et technique" et aux TD de SHS de la 1ère année de médecine.

E-mail : n.graber(a)unistra.fr

Télécharger le CV de Nils GRABER (au format PDF)


Antoine DOLEZ (ATER)

Antoine DOLEZ termine actuellement ma thèse de sociologie des sciences portant sur l'anticipation des futurs des forêts françaises. Comment les écologues et les modélisateurs construisent-ils leurs modèles qui visent à estimer les impacts du changement global sur les écosystèmes forestiers ? Comment ces mêmes modèles orientent-ils les interactions entre chercheurs et gestionnaires? Plus généralement, mes thèmes de recherche concernent l'informatisation de la nature, le monitoring environnemental et la manière dont les scientifiques rendent matériel, visible et communicable les changements environnementaux en cours et à venir.
En tant qu’ATER à la faculté de médecine, je donne des cours dans le Master « Santé, Environnement, Risque » de Sciences-Po Strasbourg. Mes cours concernent l’histoire de la notion de progrès, la sociologie de la santé et de l’environnement, l’étude des controverses scientifiques. Je donne également des cours de culture scientifique et technique à la faculté de biologie, et des cours d’histoire des sciences dans le Master « Sciences et société » (thèmes : pluies acides, changement climatique et promesses des nanotechnologies).

E-mail : dolez(a)unistra.fr

Télécharger le CV de Antoine DOLEZ (au format PDF)

Chercheurs post-doc et/ou chercheurs contractuels

Tricia Close-Koenig

Chef de projet et chercheur - ERC BodyCapital

Tricia Close-Koenig est historienne des sciences. Elle a soutenu une thèse en septembre 2011 sous la direction de Christian Bonah et Patrick Llerena. Elle est actuellement chef du projet et chercheur pour le projet ERC BodyCapital, 2016-2021. Elle était chef du projet INTERREG IV OS « Projections du Rhin supérieur, RhinFilm », 2012-2015. Ses travaux de recherche portent sur le diagnostic histopathologique du cancer dans l’entre-deux-guerres, la représentation de l’histopathologie dans des films et la conception du système de classification des cancers. Tricia a également contribué au projet Idex Sciences et Sociétés Strasbourg médical pour la mise en place des visites guidés historiques de l’Hôpital Civil et l'appli "Strasbourg, l'université dans la ville".

E-mail : tkoenig(a)unistra.fr

sage.unistra.fr/membres/ingenieurs-et-techniciens/close-koenig-tricia/

Télécharger le CV de Tricia CLOSE-KOENIG (au format PDF)


Joël Danet

Ingénieur d'études - ERC BodyCapital

Joël Danet est chargé de mission auprès du DHVS à la Faculté de médecine, responsable d’un programme de sauvegarde de documents audiovisuels ayant trait à la santé et d’organisation de projections - débats sur la thématique « médecine et société » notamment dans le cadre d’un ANR de 2012 à 2015. Il est également chargé de cours dans le cadre de l’enseignement complémentaire « Sciences humaines et sociales en médecine : cinéma, littérature et médecine 1 » et optionnel « Cinéma, littérature et médecine 2 » et chargé de cours à l’UFR Arts pour le département audio-visuel. De 2012 à 2015, il était chargé de mission dans le cadre de INTERREG IV OS « Projections du Rhin supérieur, Rh(e)inFilm ». En septembre 2016, il a intègré l’équipe du projet de recherches ERC BodyCapital sous la direction de Christian Bonah.

E-mail : danet(a)unistra.fr

sage.unistra.fr/membres/ingenieurs-et-techniciens/danet-joel/

Télécharger le CV de Joël DANET (au format PDF)


Jessica Borge

Chercheure postdoctorale, ERC BodyCapital

Jessica Borge travaille actuellement sur un projet intitulé "When the Consumer Comes Last: Stakeholders in the British Contraceptive Screen 1955-1995" qui concerne les acteurs du traitement télévisuel des moyens de contraception en Grande-Bretagne. Elle cherche à mettre au jour des sources (documentaires et télévisuelles) qui n’auraient pas encore fait l’objet d’un examen approfondi. Le croisement entre marchés et médias de masse, deux domaines de recherche qui l’intéressent particulièrement, est manifeste dans ce projet.

Jessica Borge a été chargée de recherche postdoctorale au Birkbeck College de l’Université de Londres, dans le cadre du programme Wellcome ISSF.  Elle a également fait sa thèse de doctorat à Birkbeck. Ce travail concernait la London Rubber Company, le préservatif et la pilule, et s’intitule ‘Wanting it Both Ways’: The London Rubber Company, the Condom and the Pill, 1915-1970. Il s’agit d’une étude historique et interdisciplinaire du marché contraceptif britannique axée sur la concurrence, les stratégies et la survie de la London Rubber Company. Le croisement entre intérêts commerciaux et acteurs sociaux, ainsi que l’utilisation des relations publiques, des études de marché et de la contre-publicité y font l’objet d’un examen plus particulier. Dans le cadre de son doctorat, Jessica Borge a bénéficié d’un poste de chercheure invitée de l'AHRC IPS et du Musée national d’histoire américaine de la Smithsonian Institution à Washington, dont elle a étudié la collection d’objets liés à la contraception. La même année, elle a reçu le prix Pieter van Foreest de l’Association européenne d’histoire de la médecine et de la santé.

Jessica Borge s’intéresse plus particulièrement à l’histoire sociale, économique et médiatique (au sens large) du XXe siècle, à l’histoire des pratiques de marketing qui intègrent les relations publiques, à la régulation médiatique (publicité, publicité pharmaceutique), au cinéma et à la télévision britanniques en lien avec les intérêts des entreprises et les intérêts sociaux (commerce, publicité, relations publiques), à la comparaison des cultures de marché et à l’histoire du commerce de détail, notamment de produits et services difficiles à vendre. Elle a participé à de nombreux congrès internationaux et à des activités de médiation scientifique auprès du public au Royaume-Uni. Elle partage son temps entre Londres et Strasbourg.

Email : jborge(a)unistra.fr

sage.unistra.fr/membres/post-doctorants/borge-jessica/

Télécharger le CV de Jessica BORGE (au format PDF)


Gabriele Moser

Chercheure postdoctorale – Commission historique consacrée à la Faculté de Médecine de la Reichsuniversität Strassburg, 1941-1944

 Gabriele Moser a obtenu une maîtrise d’Histoire à l’Université Albert-Ludwig de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne) et un doctorat en Histoire à l’Université de Bâle (Suisse).

 Elle s’intéresse tout particulièrement à l’histoire sociale de la médecine et de la science pendant la période nazie ainsi qu’à la santé publique mondiale. Ses publications comprennent des ouvrages sur la santé publique et sur les politiques de financement de la recherche sur le cancer en Allemagne au XXe siècle. Elle a fait partie d’une équipe de recherche franco-allemande interdisciplinaire consacrée au film (http://archiv.ub.uni-heidelberg.de/volltextserver/19104/). Gabriele Moser a publié des articles sur la médecine du travail, sur différents aspects de l’histoire de la prévention de la maladie et de l’eugénisme, ainsi que sur la radiologie sous le régime national-socialiste. (La version anglaise de l’exposition itinérante est disponible ici : http://www.radiologie-im-nationalsozialismus.org/eng_1/).

 Le programme de recherche de la commission peut être consulté dans son intégralité ici : dhvs.unistra.fr/recherche/medecine-et-nationalsocialisme/.

Le projet s’intéresse plus particulièrement à la création et au fonctionnement de la Faculté de Médecine de la Reichsuniversität Strassburg de 1941 à 1944. Les activités politiques et scientifiques des membres de la Reichsuniversität feront l’objet de recherches approfondies dans le cadre plus large du système de pouvoir nazi et de l’après-guerre. Les travaux de Gabriele Moser porteront plus particulièrement sur le rôle de la SS et d’autres organisations, parmi lesquelles la Fondation allemande pour la recherche (Deutsche Forschungsgemeinschaft), dans le soutien et l’orientation de la recherche scientifique et médicale de la Reichsuniversität. Elle s’intéressera également au traitement médical clinique, au quotidien du personnel et des étudiants de la Reichsuniversität et à la recherche médicale coercitive.

E-mail : gmoser(a)unistra.fr

Télécharger liste des publications (au format PDF)

Techniciens

Elisabeth Fuchs

Traductrice

Elisabeth Fuchs est orthophoniste et traductrice audiovisuelle. Référente traduction/sous-titrage du DHVS, elle coordonne notamment la traduction de la base de données MedFilm. Elle assure l’accueil et la formation de stagiaires étudiants issus de l’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales (ITIRI) de l’université de Strasbourg. Elle intervient chaque année en Master 2 Traduction Audiovisuelle et Accessibilité à l’ITIRI pour un cours sur la traduction médicale audiovisuelle.

Elle exerce par ailleurs une activité de traductrice indépendante.

E-mail : elisabeth.fuchs(a)unistra.fr


Emmanuel Nuss

Documentaliste - ERC BodyCapital

Emmanuel Nuss est documentaliste. Titulaire d’un DUT en Information-Communication, il a rejoint le DHVS en octobre 2012. De son arrivée jusqu’à juin 2015, il est intervenu sur le projet INTERREG IV OS « Projections du Rhin supérieur » en participant à la programmation des cycles de projection « Rhinfilm »e. Il a ensuite contribué en 2015-2016 au projet ANR-DFG POLCELL sur l’émergence et la réception de la théorie cellulaire en France et en Allemagne au XIXe siècle, en traduisant des articles de journal et des lettres.
Parallèlement, il participe depuis 2012 au développement de la plateforme pédagogique « Medfilm » par la rédaction de nombreuses fiches descriptives, la correction de celles réalisées par les étudiants, le transcodage et la mise en ligne de nombreux films, ainsi que des documents s’y rattachant, dans le cadre des projets « ANR MEDFILM » puis « ERC Body Capital ». Il rédige aussi les compte-rendus des conférences et journées d’études.

E-mail : emmanuel.nuss(a)unistra.fr

Doctorants

Constantin Brissaud (contrat doctoral 2014-2017)

Formé en sciences sociales, Constantin Brissaud poursuit une thèse de science politique sous la codirection de Jay Rowell et Christian Bonah, portant sur l'expertise internationale en santé publique, en s'appuyant sur le cas de l'OCDE. A la croisée de la sociologie des intellectuels, de l'histoire des sciences et de la sociologie des organisations internationales, la thèse a vise à éclairer tant les processus de négociation qui cadrent les politiques publiques de santé que les indicateurs qui les légitiment, et les propriétés sociales de leurs concepteurs.

Constantin a contribué à un module d’enseignement théorique monitoré « Etre médecin, devenir médecin » en 2014-2015. Membre du Collège Doctoral Européen (promotion Helen Keller), il a aussi coorganisé la journée d'étude éthique et médicament, avec des membres du DHVS et du CDE.

E-mail : cbrissaud(a)gmail.com

https://sage.unistra.fr/membres/doctorants/brissaud-constantin/

Déclaration CIL


Juliette Chambe

Juliette Chambe prépare sous la codirection du professeur Patrice Bourgin et de Christian Bonah une thèse en neurosciences intitulée « Place de la luminothérapie dans l’arsenal thérapeutique de l’insomnie chronique ». Elle est nommée maitre de conférences en médecine générale à la Faculté de médecine à partir du 1 septembre 2015. Elle organise conjointement avec Christian Bonah des enseignements et des séminaires de médecine générale – SHS au Département de médecine générale incluant des formations en S1 TCEM1 « Devenir-Médecin - Etre médecin », d’éducation thérapeutique, d’anthropologie de la douleur ainsi qu’une journée de formation de méthodologie de la recherche en médecine générale – SHS en collaboration avec le laboratoire SAGE, UMR 7363 et un projet de recherche concernant les consultations en médecine générale.

E-mail : juliette.chambe(a)unistra.fr


Julie Clauss (docteur en médecine et psychiatre)

Julie Clauss est docteur en médecine et psychiatre. Elle travaille comme Chef de Clinique des Universités – Assistant des Hôpitaux aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Dans le cadre de ses fonctions, elle prépare une thèse d’histoire des sciences sous la direction des professeurs Christian Bonah et Anne Danion-Grilliat. Dans cette thèse, elle aborde, avec une perspective historique, la question des classifications diagnostiques psychiatriques sous l’angle de leur interraction avec la pratique médicale. Julie Clauss avait déjà exploré cette thématique dans sa thèse de médecine intitulée Un état des lieux diagnostique comme outil de repérage et d’analyse de l’introduction de la notion de schizophrénie à la Clinique Psychiatrique Universitaire des Hôpitaux de Strasbourg (1912-1962) et dans son mémoire master intitulé Le tableau clinique de la Démence précoce à la Clinique Psychiatrique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg en 1922.

Outre les enseignements qu’elle dispense aux étudiants en médecine du deuxième cycle, Julie Clauss a initié avec Mariana Scarfone en 2016 un séminaire d’histoire de la psychiatrie destiné aux internes de psychiatrie: Les enjeux de la psychiatrie en perspective historique: acteurs, espaces, pratiques

E-Mail: JulieMarieEstelle.CLAUSS(a)chru-strasbourg.fr


Laure Hoenen (contrat doctoral 2014-2017)

Laure Hoenen est biologiste et historienne des sciences. À la suite d'un mémoire de master intitulé « Histoire de la naissance du Centre de primatologie de Strasbourg (1970-1985) » sous la direction de Marion Thomas, elle entame un travail de thèse portant sur « L’histoire de deux centres de primatologie, le Centre de primatologie de Strasbourg et le Deutsches Primatenzentrum de Göttingen (1960-2012) » en 2014, sous la direction de Christian Bonah (bourse doctorale de la Région 2014-2017).Durant les années universitaires 2015-2016 et 2016-2017, elle a participé à l'enseignement des TD de l’UE « Culture Scientifique et Technique » et de l’UE « Histoire des Sciences du Vivant et de la Psychologie de l’Enfant » destinés aux étudiants en dernière année de licence de Sciences du Vivant et dont les cours magistraux sont assurés par Marion Thomas. Elle est également co-responsable du séminaire “Ethical Approches to Thinking About Animals” du Yale University's Sherwin B. Nuland Summer Institute in Bioethics depuis 2016.

De 2015 à 2016, Laure Hoenen a co-organisé le séminaire ST2S (avec Constantin Brissaud, Solène Lellinger et Yannick Mahrane). Elle a également co-organisé les Ateliers de l'Axe 2 (avec Solène Lellinger) durant l'année universitaire 2015-2016.

E-mail : l.hoenen(a)unistra.fr


Solène Lellinger

Solène Lellinger est biologiste et historienne des sciences de formation. Son mémoire de master 2 Epistémologie et médiation scientifique. STS, soutenu en juin 2012, concernait la « Naissance et reconnaissance d’une pathologie nouvelle : le cas des valvulopathies médicamenteuses sous benfluorex (Mediator®). Enquête sur les pratiques des cardiologues français ». Elle rejoint le DHVS en septembre 2012 pour l’élaboration de son projet de thèse intitulé : « Innovation thérapeutique et accidents médicamenteux. Socio-genèse du scandale du benfluorex et conditions de reconnaissance d’une pathologie émergente : les valvulopathies médicamenteuses » sous la direction de Christian Bonah et Jean-Paul Gaudillière (contrat doctoral 2012-2015). Elle s'intéresse à l'histoire des médicaments (20ème et 21ème siècle) : trajectoires des agents thérapeutiques, accidents médicamenteux, régulation, l'histoire de le la médecine et des pratiques médicales (20ème et 21ème siècle), l'histoire des techniques (en particulier l'échographie), l'épistémologie : production du savoir scientifique et médical (20ème et 21ème siècle), la sociologie de la médecine et de la santé, la sociologie des sciences et de l’expertise, la sociologie des mobilisations (victimes d'aléas thérapeutiques ou d'accidents médicamenteux).

E-mail : lellinger(a)unistra.fr

sage.unistra.fr/membres/doctorants/lellinger-solene/

Télécharger le CV de Solène LELLINGER (au format PDF)


Aisling Shalvey

Après un premier cycle universitaire en histoire et anglais à l’université de Maynooth (Irlande), Aisling Shalvey effectue un séjour Erasmus à l’université de Vienne. Elle obtient ensuite un master d’histoire de la médecine à l’université d’Oxford Brookes ; son mémoire aborde les théories eugéniques dans l’État libre d’Irlande. Aisling devient ensuite assistante de recherche à l’université de Limerick. Elle y étudie l’apport du Dr Eamonn O’Sullivan à l’ergothérapie en Irlande. Elle présente également des communications lors de congrès ayant trait aux théories sur la dégénérescence mentale et l’eugénisme.

Ses recherches actuelles portent sur la clinique pédiatrique de la Reichsuniversität Strassburg ainsi que sur les recherches sur lesquelles cette université et l’hôpital civil ont collaboré.

E-mail: shalvey(a)unistra.fr

Membres associés

Valentine Hoffbeck (Agrégée en histoire)

Valentine Hoffbeck est historienne et philosophe de formation. Agrégée d’histoire en 2010 puis enseignante dans le secondaire, elle prépare depuis octobre 2011 une thèse en co-direction sur l’histoire croisée de « l’arriération mentale » en France et en Allemagne (1890-1934), en y intégrant le cas alsacien. Ses problématiques se concentrent sur le diagnostic et le regard porté par les aliénistes français et allemands sur cette catégorie, les tentatives d’éducation dont faisait l’objet cette population, ainsi que les sorts différents que connaissent les « idiots », « imbécilesé » et « débiles » des deux pays dans l’entre-deux-guerres. Elle aborde aussi l’influence du contexte idéologique de l’époque sur les représentations de l’arriéré dans la société, et notamment le lien entre l’incapacité au travail de cette catégorie et la montée de l’idée de son incurabilité dans le contexte de la peur de la dégénérescence qui amène l’Allemagne nazie et d’autres pays à mettre en œuvre leur stérilisation dans l’entre-deux-guerres. Elle a assuré cette année la totalité des TD de sciences humaines sur le thème de l’alcoolisme ainsi que divers enseignements en faculté de médecine et de biologie.

E-mail : valentine.hoffbeck(a)gmail.com


Christophe Masutti (Direction générale des Hôpitaux universitaires de Strasbourg)

Christophe Masutti est philosophe et historien des sciences. Il a soutenu une thèse intitulée « Le Dust Bowl, la politique de conservation des ressources et les écologues aux États-Unis dans les années trente » (2004). Ses thèmes de recherche (fin XIXe-XXe siècles) concernent l’histoire des sciences du vivant et, en particulier, de l’écologie scientifique ; l’histoire des politiques environnementales et de santé (conservation et préservation des ressources naturelles, relations santé-environnement). Il a effectué deux post-doctorats (La Charité-Berlin, et Inserm-Paris) portant sur l'histoire de l'industrie pharmaceutique les politiques de santé. Il est responsable des affaires européennes aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS). À ce titre il encadre les projets de coopération en lien avec les programmes de recherche européens, les programmes d'échanges de personnels, les programmes de coopération territoriale, et représente les HUS auprès de la commission européenne et ses instances.

E-mail : christophe.masutti(a)unistra.fr


Jonathan Simon (maître de conférences, Université de Lorraine)

Jonathan Simon est depuis septembre 2016 maître de conférences en histoire et philosophie des sciences à l’Université de Lorraine et membre de l’UMR 7117 (Archives Poincaré, Nancy, poincare.univ-lorraine.fr/). Il fut auparavant (2012-3) délégué CNRS auprès de l’unité de recherche SAGE (Univ de Strasbourg-CNRS, UMR 7363). Il est spécialisé dans l’histoire et la philosophie de la pharmacie, l’histoire et la philosophie de la chimie et l’histoire de l’anatomie. Il a soutenu son HDR en novembre 2013, et termine un livre construit sur ce travail consacré à la sérothérapie comme objet technique qui sortira en 2016 avec Lexington Press. Il a dirigé un autre livre sorti cette année, Reconfigurations dans le paysage disciplinaire des sciences (Lyon : Jacques André, 2016). Pendant 4 ans, il fut responsable du programme du master Histoire, philosophie et didactique des sciences à l'Université Lyon 1. Il est également trésorier de l’European Association de l’Histoire de la Médecine et de la Santé (EAHMH).

E-mail : jonathan.simon(a)univ-lorraine.fr


Marguerite Zimmer

Marguerite Zimmer est docteur en chirurgie dentaire et docteur en sciences historiques et philologiques (Ecole pratique des hautes études, Paris). Ancien vice-président et conseiller scientifique depuis 2009 de la Société française d’histoire de l’art dentaire, ancien président de l’International Society of the History of Dentistry/ FDI’s Section, membre de la Lilian Lindsay Society, membre de la Société française d’histoire de la médecine, membre de la History of Anaesthesia Society of Great Britain and Ireland, membre correspondant de l’Académie nationale d’odontologie d’Argentine. Lauréate de l’Académie Nationale de Chirurgie Dentaire, 2009. Elle poursuit ses recherches en histoire des sciences, de l’anesthésie et en histoire de l’art dentaire.

E-mail : m.zimmer(a)sfr.fr

Membre associé honoraire

Jean-Marie Vetter (professeur émérite)

Jean-Marie Vetter a été professeur d’anatomie pathologique et consultant hospitalo-universitaire à la Faculté de médecine. Il a dirigé le Département d’Histoire des Sciences de la Vie et de la Santé entre 2000 et 2009, il a présidé l’Association des Amis des hôpitaux universitaires de Strasbourg et a mis en place l’UF Hospitalière d’histoire de la médecine au sein des HUS.

Stagiaires

Le DHVS accueille des étudiants de l’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales de Strasbourg (Master 1 Traduction, Master 2 Traduction Audiovisuelle et Accessibilité, Master Traduction Professionnelle) pour des stages facultatifs ou obligatoires. Les stagiaires effectuent leur stage professionnalisant en traduction et sous-titrage d’audio-visuels médicaux, notamment pour le sous-titrage de films pour le plateforme MedFilm et pour le projet ERC BodyCapital.

En 2017, Eurielle Mir-Pardina, Pauline Kochanowski, Thibault Noailhat et Nicolas Guechi.

En 2016, nous avons accueilli Chloé Bourgogne et Laetitia Serris.

Secrétariat du DHVS

Thérèse Vicente (secrétaire du DHVS)

Le DHVS est doté d’un secrétariat à mi-temps, qu’a en charge Thérèse Vicente. Outre ses fonctions relevant du secrétariat d’enseignement et de recherche, et de la gestion financière du DHVS, elle assure l’ouverture des locaux du Département au public, en particulier de la bibliothèque.

E-mail : tvicente(a)unistra.fr